Un nouvel éclairage sur la pauvreté en
Région bruxelloise

Rapport bruxellois sur l'état de la pauvreté

Le nouveau Rapport bruxellois sur l'état de la pauvreté 2008 de l'Observatoire de la Sante et du Social comporte cinq parties qui développent chacune un aspect particulier de la problématique de la pauvreté à Bruxelles. Il rassemble différentes approches qui contribuent à la lutte contre la pauvreté : mesurer et comprendre,  solliciter la participation des personnes concernées, nourrir le débat parlementaire et engager l'action politique.

Le "Baromètre social" dessine les grandes lignes de l'évolution de la pauvreté en Région bruxelloise au travers d'une série d'indicateurs. Si certains indicateurs montrent une évolution positive comme par exemple la diminution du chômage des jeunes, la plupart des indicateurs indiquent que la pauvreté persiste à un niveau préoccupant en Région bruxelloise : plus d'un Bruxellois sur quatre vit sous le seuil du risque de pauvreté, le taux de chômage de la population bruxelloise est plus du double du taux belge, malgré les améliorations 32% des jeunes de moins de 25 ans sur le marché de l'emploi sont au chômage, un jeune Bruxellois sur cinq a quitté l'école avec au maximum un diplôme de l'enseignement secondaire inférieur et ne suit plus de formation, plus de 26 000 ménages sont sur la liste d'attente pour un logement social.

Le rapport thématique "Pauvreté et vieillissement" relate le vécu de Bruxellois âgés en situation sociale précaire et de Bruxellois confrontés à un vieillissement prématuré lié à la pauvreté. Ils parlent de leurs inquiétudes, par exemple de leurs conditions matérielles, des relations familiales rompues, des problèmes d'accès à l'information et de leur sentiment d'exclusion ; nous en tirons quelques pistes de réflexion. Un parcours de vie marqué par la pauvreté amène souvent un épuisement physique et psychique bien avant l'âge de la retraite. Les personnes confrontées à un vieillissement précoce interpellent la société sur les réponses qui leur sont offertes.

Diverses questions importantes touchant à la pauvreté sont discutées par différents acteurs bruxellois dans "les Contributions externes": Actiris analyse la politique de l'emploi des travailleurs âgés, les fédérations de services sociaux abordent la quintuple fracture urbaine et le rôle crucial des services sociaux pour faire face aux besoins, La Strada propose quelques pistes de réflexions pour élaborer une image aussi complète que possible de la question des personnes sans-abri, la Plateforme de concertation pour la santé mentale pose la question des liens entre précarité et santé mentale et en particulier de la prise en charge et de l'accueil des patients relevant de la psychiatrie lourde qui nécessitent des soins chroniques et complexes et enfin la coordination Gaz-électricité-eau fait le bilan social d'une année de libéralisation du marché du gaz et de l'électricité.

Le "Plan d'action bruxellois de lutte contre la pauvreté" constitue le volet politique du rapport pauvreté. Il rassemble pour la première fois les actions menées par les diverses autorités bruxelloises dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Ce premier plan bruxellois pourrait permettre de développer, préciser et harmoniser ultérieurement la politique de lutte contre la pauvreté à Bruxelles.

Ces différents aspects feront l'objet d'une discussion entre les décideurs politiques et les personnes qui personnellement ou professionnellement sont confrontées à la pauvreté au cours d'une table ronde qui sera organisée au parlement bruxellois. La "Synthèse de la table ronde" constituera la 5e partie du rapport bruxellois sur la pauvreté (à paraître en février 2009).

imprimer
Home  
News  
Qui sommes-nous?  
Contexte bruxellois  
Santé  
Pauvreté  
Indicateurs  
Publications  
Newsletter & rss  
Projets