11.01.2006

Dossier 2005/1: Evaluation de la participation des personnes vivant dans la pauvreté au rapport bruxellois sur l'état de la pauvreté

Ce dossier fait suite à l'étude universitaire menée en 2004 par la chercheuse Marie Bourgeois et le promoteur Henk Meert de l'ISEG-KULeuven en collaboraion avec l'Observatoire de la Santé et du Social.

Depuis le rapport général sur la pauvreté publié il y a 10 ans, la politique de lutte contre la pauvreté ne peut plus se concevoir sans la participation des personnes pauvres. Pourtant, peu d'organisations réussissent à organiser la participation de manière acceptable pour tous les partenaires. De plus, la participation n'a de sens que si elle est orientée vers l'amélioration des conditions de vie des personnes pauvres. C'est bien là la pierre d'achoppement parce que la situation ne s'améliore guère, mais aussi parce que le processus de changement est tellement lent que le "feed-back" vers les personnes concernées est rendu très difficile et est par ailleurs insuffisant.

Ce rapport souligne l'importance de la participation de différents acteurs au rapport pauvreté bruxellois dont celle des personnes pauvres, participation qui pose des exigences propres. L'objectif de la participation n'est en aucun cas de remplacer les processus délibératifs démocratiques. Cependant, il faut pouvoir accorder une réelle place à une structure de concertation au sein de ce processus.

Texte intégral

Résumé

Summary (UK)

Commander le dossier complet

imprimer
Home  
News  
Qui sommes-nous?  
Contexte bruxellois  
Santé  
Pauvreté  
Indicateurs  
Publications  
Newsletter & rss  
Projets