Mortalité - Tableau de bord de la santé 2016 - Région bruxelloise

Mortalité - Tableau de bord de la santé 2016 - Région bruxelloise

Auteurs
Peter VERDUYCKT, David HERCOT, Murielle DEGUERRY

Cette publication fait partie du Tableau de bord de la santé

Aperçu

Evolution de la mortalité en Région bruxelloise de 1998 à 2013

En 2013, 9 172 Bruxellois sont décédés, ce qui équivaut 791 décès par 100 000 habitants. Avec ce chiffre, standardisé pour prendre en compte les différences d’âges, la Région bruxelloise est très proche de la moyenne européenne. La mortalité est en fort repli par rapport à 1998, quand 1 065 décès par 100 000 étaient observés. La baisse constante de la mortalité se traduit par une augmentation de l’espérance de vie moyenne. L’espérance de vie a augmenté. Celle des hommes est passée de 74,5 ans en 1998 à 78,2 ans en 2013 et celle des femmes, de 80,9 ans en 1998 à 83,2 ans en 2013.

La mortalité prématurée (avant l’âge de 65 ans), et la mortalité évitable par des soins médicaux optimaux ont connu au cours de la période considérée une baisse plus marquée que la mortalité générale. Pour les Bruxellois âgés de moins de 65 ans, la mortalité a diminué de 29,3% pour les femmes et de 31,7% pour les hommes. La proportion des décès évitables par de meilleurs soins de santé ou une amélioration de la prévention a diminué de 23% pour les hommes et de 16% pour les femmes entre 1998 et 2013.

Au-delà de l’âge de un an, les principaux groupes de causes de décès sont les maladies cardiovasculaires, les tumeurs ou cancers et les causes externes de décès (accident, suicide, meurtre). Les causes de décès sont étroitement liés à l’âge, moins qu’au sexe. La mortalité avant l’âge de 65 ans est principalement causée par les tumeurs ou cancers tant pour les hommes que pour les femmes. Au cours de la dernière période, 2009-2013, les maladies cardiovasculaires sont passées de la deuxième à la troisième position par ordre d’importance pour la mortalité prématurée, derrière le groupe des causes de décès externes (accident, suicide, meurtre).

Le taux de mortalité générale est souvent considéré comme un indicateur ultime de la santé de la population. À ce titre, nous devons donc conclure que la santé de la population bruxelloise s’améliore. Cependant, les évolutions positives observées actuellement en termes de mortalité générale doivent plutôt être attribuées à l’amélioration des déterminants de santé que les générations qui décèdent à l’heure actuelle ont connue au cours de leur vie. La santé actuelle des personnes plus jeunes est souvent décrite comme moins bonne. Les retombées éventuelles de ces comportements sur les taux de mortalité et l’espérance de vie ne s’observeront que d’ici plusieurs décennies.

Citer cette publication

Verduyckt P., Hercot D., Deguerry M. Tableau de bord de la santé en Région bruxelloise - Mortalité. Aperçu des décès pour la période 1998-2013. Observatoire de la Santé et du Social de Bruxelles-Capitale. Commission communautaire commune. Bruxelles 2016

Dépôt légal

D/2017/9334/35

Télécharger cette publication

Tableau de bord de la santé en Région bruxelloise 2016 - Mortalité. Aperçu des décès pour la période 1998-2013.

dernière mise à jour le 09/02/2017

imprimer
Home  
News  
Qui sommes-nous?  
Contexte bruxellois  
Santé  
Pauvreté  
Indicateurs  
Publications  
Pauvreté  
Santé  
Par année  
Par collection  
Zoom sur les communes - édition 2016  
Les notes de l'Observatoire  
Rapport d'activités  
Newsletter & rss  
Projets